[Interview] De la bonne humeur avec Les Nouveaux Compagnons – La Bagatelle Classique

De quoi bien commencer la semaine. On te propose de la joie et bonne humeur avec Les Nouveaux Compagnons : héritiers décomplexés, ils remettent sur le devant de la scène cet art musical intemporel de la polyphonie et font revivre des standards indémodables au seul son de la voix.

Derrière chaque chanteur, une tessiture (et 5 octaves couverts au total !), une personnalité.  Le tout formant un ensemble unique doté d’un sens harmonique aigu et d’un vrai talent de comédie. Leurs timbres, c’est le supplément d’âme qui rend les interprétations si vibrantes.

Les-compagnons8260.jpg
Les Nouveaux Compagnons – Source Multimediaxe

Les Nouveaux Compagnons nous ont accordé leur temps et investissement pour répondre à nos questions : nous découvrirons des personnes pleines de joie, bonheur, et de bonne humeur.  Mille mercis de votre attention!

Alors tu es prêt(e)? 3-2-1, on y va!

Vous connaissiez-vous avant de créer le groupe ? Comment la musique est-elle venue à vous ?

Philippe d’Avilla : Nous sommes amis de longue date et nous avions souvent travaillé les uns avec les autres avant former le groupe.

Arnaud Léonard : Nous sommes tous de vieux amis qui avaient très envie de se retrouver sur un même projet. Pour ma part, la musique est une histoire de toujours; à 2 ans je tapotais déjà un clavier, j’ai voulu un violon à 3 ans et à 5, je grattais ma première guitare. Le chant est venu tout seul, mais après.

David Koenig : Oui. On est amis dans la vie et puis on s’est rencontrés sur les comédies musicales. Notamment avec notre leader Arnaud avec qui on faisait Robin des bois , spectacle écrit par Guillaume Beaujolais qui est aussi compagnon. J’ai démarré la musique avec la comédie musicale par hasard il y a 15 ans. Je prenais des cours de théâtre et on m’a poussé un peu à prendre des cours de chant, j’ai aimé et puis je suis resté.

Tony Bastian : Je connaissais la moitié de mes compagnons, et j’ai très vite accroché avec les « nouveaux »… compagnons !

Alexandre Jérôme : Oui, à travers divers projets musicaux et scéniques, nous nous connaissions déjà presque tous très bien. La musique a toujours été présente pour moi, elle accompagne chaque moment de vie. De façon professionnelle, elle est venue de mon amour et de ma formation en comédie musicale, car au théâtre, quand la parole n’est plus assez forte, alors on peut chanter les mots, c’est le plus bel atout d’une comédie musicale et globalement de la chanson.

Comment la musique est-elle venue à vous ?

Tony Bastian : Je suis tombé dedans étant petit, mon père qui était trompettiste m’a donné envie d’en faire aussi, une fois mon prix de trompette en poche bah j’ai fait du chant…

Pourquoi avoir choisi “Les Nouveaux Compagnons” comme nom de scène ?

Philippe d’Avilla : Parce que nous reprenons le flambeau des Compagnons de la Chanson. Il nous semblait juste de parler de « nouvelle formule ».

Arnaud Léonard : La référence à nos illustres anciens (Les Compagnons de la Chanson) devait être évidente.

David Koenig : Je pense qu’on fera tous la même réponse: On rend hommage avant tout à un groupe célèbre « les compagnons de la chanson » et en même temps on voulait se démarquer donc on s’est auto proclamé « les nouveaux compagnons ».

Tony Bastian : Je ne suis pas responsable du nom mais c’est pour moi une évidence

Alexandre Jérôme : Alors là, question à 1000 points, les « Compagnons » pour rappeler notre lien aux « Compagnons de la chanson » et comme l’un de nos but est d’imprimer également un vent de fraîcheur et de nouveauté, et bien le mot qui va le mieux avec nouveauté, c’est … Nouveaux ! Comme dit Arnaud, « on s’est pas pété une clavicule sur ce coup la », Ahah ! Et en même temps, ce nom est simple et très vrai.

Ahah! Vous avez récemment sorti l’album “Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?” Quels adjectifs vous viennent à l’esprit en écoutant le nom de votre album ?

Tony Bastian : Joie ! Bonheur et Amour !

Philippe d’Avilla : Bonheur, bonne humeur, joie de vivre, légèreté, positivité ! Oups, ce ne sont pas des adjectifs ! Mais ça compte quand même, non ? (LOL)

David Koenig : joyeux, ensoleillé, amitié 

Alexandre Jérôme : Le nom de l’album évoque, le sourire, le bonheur simple d’écouter de jolies chansons qui parlent à beaucoup de monde. Il est donc accessible à tous. Chacun peut s’y retrouver. Un peu de nostalgie pour certains, de la découverte pour d’autres, et dans tous les cas, on l’espère, le sentiment qu’on a mis tout notre coeur pour transmettre de belles choses musicales et humaines dans ce projet.

Comment s’est passé votre projet autour de cet album ?

Arnaud Léonard : L’évidence de la nécessité d’un album s’est rapidement présentée, même si notre but premier est de partager ces chansons sur scène avec le public. L’album est une trace persistante d’un moment fugace.

David Koenig : On a commencé par enregistrer quelques chansons et puis un jour universal MCA est entré dans la danse et a commandé l’album donc on a enregistré d’autres chansons pour avoir suffisamment de matière à faire un album. Puis très vite est venue aussi l’idée de faire un show et donc de choisir les chansons en conséquence. 

Tony Bastian : De la même façon qu’un enfant attend le jour de noël pour recevoir ses cadeaux…

Alexandre Jérôme : C’est Arnaud Léonard, notre « Captain » qui s’est occupé de tous les arrangements musicaux de chaque titre. Un travail de titan, qu’il a effectué merveilleusement bien. Nous nous réunissions ensuite tous les 9 pour travailler les harmonies de chaque chanson pour ensuite pouvoir enregistrer en studio le moment venu. C’est un projet de longue date qui nous a demandé beaucoup de temps et de travail, mais qui vaut tous les efforts, car on est heureux d’avoir réussi a produire un résultat comme celui ci.

Quelles sont les figures qui sont une source d’inspiration dans votre démarche musicale (tous domaines confondus) ?

Arnaud Léonard : Elles sont nombreuses. Les Compagnons, bien sûr, Les Double Six, les groupes vocaux a cappella anglo-saxons (Take Six, Naturally Seven, Pentatonix, Gaither Vocal Band…) et tous les compositeurs des titres que nous avons repris.

David Koenig : je suis bien sûr fan de comédie musicale mais mes inspirations c’est surtout Robbie Williams, Hugh Jackman (qui chante aussi),Ramin Karimloo, Nathalie Dessay, les nouveaux compagnons…

Alexandre Jérôme : Au niveau de ce projet, on se revendique évidemment des « Compagnons de la chanson », nos illustres prédécesseurs, on est extrêmement admiratif de leur carrière et de ce qu’ils ont réussi a faire, ce sont de vrais légendes ! 

Comment vivez-vous ces moments, autour de personnes qui vous soutiennent (sur scène, en réalisant vos projets) ?

David Koenig : je les vis très bien.

On dit souvent que tout événement dans une carrière musicale de l’artiste fait partie de sa réussite. Mais lequel vous permet de vous surpasser encore plus dans vos objectifs ?

David Koenig : chaque étape est importante . Donc tous les évenements.

Arnaud Léonard : Un en particulier: ma première scène parisienne, en novembre 2007 au Théâtre Mogador. Je jouais et chantais le rôle de Scar dans « Le Roi Lion ». Plus de 10 ans après, le souvenir est toujours aussi galvanisant.

Tony Bastian : La naissance de deux petites filles et une femme exceptionnelle !

 

Avez-vous de futurs projets, événements auxquels nous pouvons y participer ?

Philippe d’Avilla : Nous sommes en train de préparer une tournée. Nous allons donc très bientôt partager de jolis moments sur scène.

Arnaud Léonard : Je serai tout l’été au Théâtre La Bruyère dans la comédie musicale « Chance! ». Au plaisir de vous y voir!

David Koenig : oui partir en vacances. 

 

Sur quels réseaux sociaux peut-on vous suivre ?

Arnaud Léonard : Notre page Facebook Les Nouveaux Compagnons est notre principal repaire pour l’instant. Sur Twitter également, et Instagram. Notre site est en construction.

David Koenig : Facebook, Instagram pic et pic et collegram, Twitter.

Tony Bastian : Page Facebook « Les nouveaux Compagnons » et « Cabaret du Bout des Prés »

Alexandre Jérôme : Facebook, Instagram bien sur. Mais surtout sur les plateformes de téléchargement légales pour écouter nos titres !

Il nous arrive d’avoir des personnes souhaitant travailler dans le domaine musical. En tant qu’artiste, que pourriez-vous leur dire ?

Philippe d’Avilla : Des choses déjà entendues mais tellement vraies. Il n’y a qu’une seule formule qui paie : travail et persévérance. Si on vous ferme la porte au nez, passez par la fenêtre ! Et n’essayez pas de plaire à tout le monde, c’est impossible et vous allez vous perdre !

Arnaud Léonard : Simplement ceci, en paraphrasant Rilke: « Mourriez-vous si on vous empêchait de chanter? » Si la réponse est oui, alors chantez.

David Koenig : il faut de la patience, de la persévérance, travailler, travailler… 

Tony Bastian : D’y croire, d’être patient et de ne jamais lâcher…

Alexandre Jérôme : D’essayer ! Toujours essayer ! Dans le domaine artistique, si une inspiration est la, il faut la suivre, tout du moins essayer, c’est de cette façon que les bonnes réponses viendront.

Merci de toute votre attention! On suit votre actualité de près.

Facebook : Les Nouveaux Compagnons – Accueil | Facebook

Instagram : Les Nouveaux Compagnons (@nouveauxcompagnons)

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCKnMdWQjoc6TAcSHJR-BZ1g

Twitter : Les Nouveaux Compagnons (@Nouvcompagnons) | Twitter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s