[Interview] Pause musicale avec Alvin – La Bagatelle Classique

Alvin sait nous captiver dans ses titres musicaux. C’est un artiste que j’ai découvert sur le net : et depuis on assiste à son évolution musicale, notamment la sortie de son album « Excuses en Carton ». Il a consacré son temps pour répondre à nos questions. Mercis de ton attention!

  • Comment la musique est-elle venue à toi? Comment définis-tu la musique?

D’aussi loin que je me souvienne, la musique à toujours été une passion. Je me suis vite rendu compte qu’elle avait un grand pouvoir puisqu’elle est capable de pénétrer au fond du cœur des Hommes sans pouvoir l’empêcher.

Mon premier vrai souvenir, c’est sur la chanson “Darling Faisons l’Amour Ce Soir” du groupe Poetic Lover. Je ne comprenais pas les paroles puisque j’avais environ 7 ans mais, je trouvais leurs voix magnifiques et certains de leurs backs vocaux me faisait monter les larmes.

C’est en essayant de faire comme eux que j’ai commencé à chanter.

  • As-tu des influences?

Je viens d’une famille de 5 enfants et chacun des membres avait sa préférence. Je pense que d’une certaine façon, ils m’ont tous influencés. Du coup je suis vraiment éclectique.  

Les touts premiers à m’avoir influencés sont les Poetic Lover. C’est ma sœur aînée qui les écoutait sur cassette, à l’époque. Après, il y a eu les artistes que mes parents tels que, Brassens, Brel, Balavoine, Cabrel, Johnny et bien sûr le Grand Goldman (que j’aime tout particulièrement).

En variété française, je suis un fan de Tété également. C’est un magicien !

J’ai ensuite écouté pas mal de Rap et j’en écoute encore beaucoup. Parmis mes préférés, il y a Sniper, Keny Arkana, Mc Solaar, Dooz Kawa, A2H, Lomepal, Orelsan, Nekfeu, Vald, Damso ect…

Puis il y a eu le Rock, plutôt pop-rock, rock alternatif, metalcore et aussi toute ce chansons trés belle mais avec des paroles un peu ridicules comme celles des Fatal Picars (Le premier concert auquel j’ai assisté) et de Ultra Vomit.

Pour finir, j’aime beaucoup la dubstep et les musiques avec des gros sons de basses en général.

  • Tu as récemment sorti ton album “Excuses en carton”. Comment s’est passé ton projet?

Je l’ai vécu de façon assez intense à vrai dire.

Au départ, le projet été de diffuser les titres petits à petits via YouTube, avec un clip pour chaque son. A partir de Janvier 2018, on a commencé à le faire avec avec le titre “Plume et pistolet”, composé par @StanSmithOnDaTrack. On a tourné le Clip avec Cédric de “STEP Production” (@steproduction). Les gérants du restaurant “Le Grenier de Pépé” ont eu la gentillesse de nous prêter leur local.  Aujourd’hui, la vidéo a plus de 7K de vues, ce qui est plutôt encourageant.

Après avoir diffusé le 6 ème clip avec “Sous leurs paupières, On a commencé à travailler en Studio pour finir l’album. Je voulais préserver une petite part de mystère.

Finalement, “Excuses en Carton” sort 9 mois seulement après mon premier Ep “Un Homme Comme Vous” (90k stream sur Spotify). Il est disponible sur toutes les plateforme de streaming.  

Je suis très content du résultat final. Je voulais vraiment créer une dualité permanente dans cette album et c’est plutôt réussi. On arrive à avoir des morceaux légers avec des textes aux sujets plus graves et inversement.

  • Est-ce une autobiographie? Y-a-t-il des chansons qui décrivent ton parcours, ton vécu?

Je ne dirais pas que c’est une autobiographie. “Un Homme Comme Vous”, mon premier Ep, lui, est plus autobiographique alors que “Excuse en carton” c’est aussi une réflection sur mon envie de vivre de et pour la musique.

Dans cette album je parle de mes questionnements, de mes envies, des personnes que j’aime et qui me motives. Dans certain morceaux, je suis plus dans la critique et la mélancolie.

Mais au final, tout nos rêves, tous nos souhait d’une vie meilleure pour nous, nos proches et l’espèce humaine ne sont que de beaux discours si les pensées et les mots ne sont pas suivi par des actes. Et comme disait Keny Arkana :

“ Changer le monde commence par se changer soi même”.

En appelant l’album “Excuses en carton”, je voulais vraiment montrer que les individus se trouvent toujours des excuses que se soit pour réussir, échouer ou encore se justifier.

Mais il y a aussi plein d’autres sentiments que j’ai essayé de faire passer dans cette album.

Toutes les explications sur les textes  seront visible sur Genius d’ici peu. On peut déjà y retrouver le premier Ep.

Quand j’ai commencé à écrire l’album, “Un Homme Comme Vous” n’était pas encore sortie. J’étais en alternance chez Leader Price pour passer un BTS MUC.

268x0w
Cover « Un Homme comme vous »

J’ai écris la plupart des titres dans le train qui m’emmenait de Toulouse à Muret.

C’était une période assez difficile pour moi. Il m’a fallu beaucoup de volonté pour aller jusqu’au bout et obtenir mon diplôme. Je devais sans cesse lutter avec l’envie de laissé tomber.

J’avais qu’une idée en tête, la musique et j’avais l’impression que le travail me prenait toutes mon énergie.  

  • As-tu déjà fait de la scène? Comment te sens-tu quand tu partages ce moment avec les personnes qui te suivent?

Oui j’ai eu l’occasion dans faire quelques unes. J’ai joué en compagnie du groupe “Dans Le Même Sac, en soutien à @magicbusworld pour le lancement de sa page de crowdfunding.

J’aime beaucoup ces moment. C’est génial de pouvoir voir en temps réelle comment ta musique touche les gens. Dès que le public est dedans, y a vrai partage, un vrai échange.

Et surtout, sur scène, j’essaie de m’amuser un maximum et de profiter au plus du moment.

  • Des événements auxquels on pourrait assister?

Je serais le 1Juillet à l’Usine à Musique à Toulouse. Je serais en première partie du groupe Simawé (Reggae-Folk) ou je présenterais “Excuse en carton” en live dès 20h.

  • As-tu de futurs projets?

Pour le moment, le projet principal est de faire vivre l’album. Je souhaite faire des concerts et il va y avoir une grosse période où je vais devoir m’occuper de la partie promotion / communication.

Depuis que j’ai écris le dernier texte de l’album, il s’est passé pas mal de temps. J’ai découvert plein de nouveau artiste qui m’influencent. Je vais continuer de poster des covers régulièrement car ça me permet de jouer des chansons d’artistes que j’aime beaucoup et de  m’entrainer à composer sur logiciel.

Enfin je vais recommencer à prendre du temps pour composer et écrire, mais je ne compte pas refaire un album de suite. travailler sur cet album m’a grandement fait évoluer et j’ai  besoin de temps pour savoir où j’en suis musicalement parlant.

  • Il nous arrive d’avoir des personnes souhaitant se lancer dans la musique. Quels conseils pourrais-tu leur donner?

Aujourd’hui, les moyens technologiques mis à notre disposition sont vraiment colossaux. Le temps où le fils était condamné à faire le même travail que son père est révolues.

Avec les facilités que donne internet avec YouTube, les réseaux sociaux et le streaming, vous n’avez besoin que de détermination et de volonté pour y arriver. Il suffit de s’en donner les moyens. Si vous tentez l’expérience, vous échouerez peut-être, mais si vous ne tentez rien vous aurez le regret de ne pas avoir tout fait pour y arriver.

Je finirai avec une phrase de Damso, tirée de l’album “Lithopédion”:

“ Si t’as pas d’emploi de temps, t’as pas de travail”

Réseaux Sociaux

Youtube : https://tinyurl.com/YouTubeAlvinmusique

Instagram : https://www.instagram.com/alvinmusique/

Facebook : https://www.facebook.com/Alvinmusique/

Twitter : https://twitter.com/AlvinMusique

Soundcloud : https://tinyurl.com/soundcloudalvinmusique

Site internet : www.alvinmusique.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s