[Interview] Pause musicale avec Mélanie Isaac – LBCMusique

Hello l’ami(e)! C’est l’heure de la reprise musicale. Et on recommence en compagnie de Mélanie Isaac, une artiste que j’ai découvert pour l’occasion du Crossroads Festival. Elle a accepté de répondre à mes questions : mille mercis de ton attention!

Bonjour Mélanie, comment te présenter à nos lecteurs ?

Musicienne chanteuse, je viens de finaliser un EP à paraître à la rentrée. Une sorte de pop mélancolique interprétée par une irrécupérable « romantique réaliste ».

Comment la musique est-elle venue à toi ?

Cette question me fait toujours un peu sourire. Je me la pose souvent (rire). Dès que j’ai eu accès à la parole, enfant, j’ai exprimé ce souhait de faire des chansons. Donc cela me semble encore assez mystérieux. Une sorte de stigmate tombé du ciel… Après, mon père grattait quelques accords et m’apprenait volontiers quelques refrains. Mes plus beaux souvenirs.

On remarque souvent influences musicales que tu as comme Barbara. On ressent aussi des influences comme Lana Del Rey : aurais-tu d’autres influences (tous domaines confondus) ?

Oui, quand tu mesures près de 1m80, que tu n’es pas très épaisse, que tes cheveux sont courts et que ta voix est grave, on te compare vite à Barbara. Mais c’est une référence tellement énorme qu’il est difficile de la revendiquer, de l’assumer. Pour ce qui est de Lana Del Rey, il y a peut-être oui cette volonté commune d’une production texturisée, très orchestrée, cinématographique. Mais, tout ce qui me traverse m’influence.

Mélanie Isaac par Raphaël Lugassy (1).jpg
Mélanie Isaac – Raphaël Lugassy

Tout ce que j’entends, tout ce que je vois finit, j’imagine, par se distiller quelque part… La photographie par exemple me passionne. Il n’y a pas une journée où je ne vais traîner sur des sites de photographes. Sans doute parce que, pour moi, une chanson est à son commencement toujours une photo, un cliché, une scène. Un truc détaché du temps qu’on emporte avec soi et qu’on ressort à l’occasion.

Tu as récemment sorti « Comme Des Loups ». Pourquoi avoir choisi ce titre ? Quels éléments souhaitais-tu apporter dans ce single ?

Cela faisait longtemps que je n’avais rien sorti. J’avais envie de revenir avec la chanson de l’EP qui me semblait être la plus personnelle.

 

Aussi, dans l’idée de réaliser un clip pour accompagner une première sortie, c’était pour cette chanson que j’avais l’idée la plus claire en termes d’images.

Comment s’est passé le projet pour la réalisation du single ?

Dans la douleur et le sacrifice ! (Je plaisante) La majorité des titres de l’EP a été réalisée à distance avec James Doviak à Manchester. Je lui ai envoyé des maquettes enregistrées ci et là avec des musiciens ici en Belgique et puis des pistes de voix. Nous avons réalisé ce disque sans nous voir, à coups de Gmail et de Wetranfer. Pour ma nature solitaire et casanière, on peut le dire, cette collaboration est assez magique.

Concernant la réalisation du clip, tu as fait appel à François Pirot. Peux-tu nous dire comment s’est déroulée la rencontre, la réalisation (choix du décor, thème, …) ?

Je connais François depuis l’enfance. On a grandi dans le même coin en Ardenne et on vit maintenant le même quartier de Bruxelles. Pour chacune de mes chansons, j’assemble des moodboards.

Mélanie Isaac par Raphaël Lugassy.jpg
Mélanie Isaac par Raphaël Lugassy

Pour « Comme des Loups », j’avais collectionné des images qui évoquaient notre région d’origine. Réaliser ce clip avec lui était ce qui faisait le plus sens pour moi. Notre souhait était d’éviter un clip scénarisé, d’aller plus vers une démarche purement esthétisante, impressionniste. C’était une bien belle promenade.

Tu prévois la sortie de l’EP « L’inachevée » : suivra-t-il la lignée de « Comme Des Loups » ?

« Comme des loups » est la chanson de l’EP dans laquelle on retrouve le plus de guitares. Davantage de place est laissée aux synthés dans les autres titres.

L'Inachevée.jpg
L’inachevée

J’ai envie de dire que chaque titre a son identité propre mais que j’espère l’ensemble cohérent. Je propose que l’on se retrouve après la sortie et que tu me dises ce que tu en penses. (rire)

Aura-t-on de nouveaux clips qui vont accompagner certains titres ?

J’ai rendez-vous ce soir avec une réalisatrice du prochain clip, pour une visualisation de la première proposition de montage.

 

Tu vas prochainement participer au Crossroards Festival. Comment vis-tu cette expérience ?

Je n’ai entendu que du bien de ce festival. Je suis tout naturellement heureuse d’y participer et de rencontrer un nouveau public.

Sais-tu quand tu vas performer ? Vas-tu jouer des titres de ton prochain EP ?

Le jeudi 13 septembre.

Oui, bien sûr, et tant d’autres surprises encore.

Y aurait-il de prochains événements auxquels on pourrait participer ? 

Je te donne aussi rendez-vous au Botanique le 14 octobre pour ma release party dans le cadre du Festival Francofaune.

 

 

 

Réseaux Sociaux : Facebook | Soundcloud | Youtube | Instagram | Bandcamp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s