Traversons les confins de la nuit electro-pop pour exorciser le décès de son Farfisa : Le Vertigo. 3 membres, 3 identités, pas de question de genre, 1 unité: Le Vertigo a accepté de répondre à nos questions. Tu verras à travers cette traversée musicale, les synthés futuristes qui vont y écrire la bande-son d’une nouvelle odyssée, les machines percussives qui rythmeront ce voyage, et le chant en français complétera le panorama : merci de l’attention portée au blog.

Comment vous présenter à nos lecteur.trice.s ?
Bonjour, nous sommes Le Vertigo : Camille, Lulu et Sylvain, trois musicien.ne.s lillois.es.

Comment votre histoire musicale est-elle née ?

Une amitié commune depuis pas mal d’années, avec une passion partagée pour la musique. À force de parler musique, on s’est mis dans l’idée de faire un truc à la Dresden Dolls : batterie/piano/chant. On s’est vite rendu compte qu’on n’y arriverait pas mais qu’on avait quand même autre chose à proposer.
Pourquoi avoir choisi Le Vertigo comme nom de scène ?

C’est un clin d’œil à un morceau de Pancrace Royer, une pièce de clavecin du 18ème siècle, qui nous semblait très punk pour l’époque. Et on trouvait ce nom plutôt harmonieux.

Pouvez-vous nous parler de vos influences musicales ? Comment définiriez-vous votre démarche artistique ?

Ayant passée la trentaine, ça fait maintenant plus de 20 ans qu’on écoute de la musique. La musique, les styles ont évolué et nos goûts avec. Nos influences sont trop nombreuses et diverses pour les citer ici, mais quand on se retrouve en répète/création, on amène chacun.e notre humeur du moment pour la partager dans la musique du groupe. S’il fallait citer quelques groupes marquants : Metronomy, Portishead (pour la voix de Beth Gibbons, notamment), Ceronne (pour la batteries à paillettes).

En regardant le clip « On The Shore », on sent une atmosphère calme, posée. De quoi parle ce titre ?

Le titre éponyme de notre EP sorti en 2017 évoque les envies de tout quitter sans pour autant oser le faire à cause de tout ce qui nous retient (les ami.e.s, les amours, les emmerdes…). L’ambiance de cette chanson repose sur la sensation douce de se laisser aller à rêver, à d’autres contrées.

Le clip à été tourné dans une grange à Herzeele (Hauts-de-France), avec l’équipe Attic Addict (super vidéastes qui soutiennent et font la création visuelle de la région). Le morceau est enregistré live (c’est vraiment nous qui jouons sur les images), et les cadrans que l’on voit dans le fond sont les anciens cadrans de l’église du village. Un très beau moment passé à la campagne avec des gens supers, ça se ressent sur la vidéo.

Vous allez bientôt participer au Crossroads Festival. Connaissiez-vous déjà cet événement ? Y avez-vous déjà participé en tant que festivaliers ?

Oui nous connaissons bien la Brigade d’Intervention Culturelle qui organise ce festival. Nous étions parti aux Bars en Trans avec eux en 2015. L’enjeu de ce festival est une bonne chose pour la scène régionale : on peut présenter notre musique à un max de pros de toute l’Europe, et créer des liens pour la suite. Et nous sommes contents de découvrir les autres artistes émergents, avec qui on va partager la scène.

Que représente la scène pour vous ?

C’est l’occasion de sortir les paillettes !! De jouer avec du gros son et d’en mettre plein la vue au public. On s’amuse beaucoup et, accessoirement, ça nous permet de vivre de la musique.

Quels sont vos futurs projets ? Sur quels prochains événements pourra-t-on vous retrouver ?

On a commencé la production d’un EP/album à sortir en 2019. On travaille là-dessus avec Cyril Debarge (Play It Loudly Records, Weekend Affair) qui nous amène à un son plus actuel, plus electro. Le clip du premier single « C’est la Nuit », réalisé par Kiki Bronx, devrait sortir en début d’année. On a hâte de le montrer au monde entier.

VERTIGO_crédit Nico Djavanshir.N-4.jpg

Le Vertigo par Nicole Djavanshir

On va déjà dévoiler certains nouveaux morceaux en live lors du Crossroads Festival, puis au MaMA Festival en octobre. On a aussi la chance d’aller jouer au Reeperbahn Festival en Allemagne, là où les Beatles ont commencé !!! Une belle fin d’année en perspective.

Réseaux Sociaux : Facebook | Deezer | Youtube | Site Internet

Page Crossroads Festival : https://www.crossroadsfestival.org/le-vertigo

Publié par andieofficiel

Étudiante 🇫🇷 Passionnée par la musique 💁 Kesterienne. 🎶🇨🇩

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s