Suite à leur titre « Moonrise » en compagnie de Inéa, c’est à ce moment que j’ai découvert les Monarques. Leur démarche artistique se penchant vers la House & Sax, leur diverses influences montrent leur ouverture artistique, et leur soif d’apprendre quotidiennement. Monarques est parmi les premiers artistes que j’ai chroniqués, qui a vu le blog évoluer, tout en le soutenant pleinement. Le groupe a chaleureusement accepté de répondre à mes questions : mille mercis d’être derrière LBCMusique, contribuer à son évolution constante.

Hello les Monarques, merci de votre intérêt pour le blog « LBCMusique » ! Comment vous présenter à nos lecteurs, qui ont sûrement entendu parler de vous avec nos Sorties de la Semaine ?

Hello Andie ! MONARQUES, c’est avant tout un duo de deux amis (guitariste et saxophoniste). On propose de la French House & Sax, c’est-à-dire de l’électro fortement influencée par du sampling funky des années 70/80’s et la mise en œuvre de techniques de mixage propres à ce mouvement. Le cœur du projet est aussi axé autour des featuring. Nous sommes sans cesse en quête de nouveaux talents à mettre en avant. Au tout début du projet, c’était simplement pour travailler avec beaucoup d’ami(e)s chanteurs(euses) talentueux, qui n’avaient pas forcément les moyens techniques de s’enregistrer de manière professionnelle.

 

Puis on a pris goût aux collaborations. Chaque nouvelle collab’ nous en apprend un peu plus sur la diversité musicale. C’est très enrichissant ! Et enfin, le dernier point à connaître sur le projet MONARQUES est le fait que nous jouons en live uniquement des compositions et productions personnelles. Là où des DJ se délectent des créations des autres pour fournir leur set, nous avons choisi de notre côté de favoriser la créativité. Nous sommes des artistes avant tout.

Sans indiscrétion, peut-on savoir le choix de « Monarques » comme nom de scène ?

C’était aux balbutiements du projet. Alors que nous n’avions pas encore de nom, et que nous proposions simplement des formules « électro/sax ». Durant un live, une personne complètement ivre est venue nous dire que notre musique était « royale ». On en a rigolé toute la soirée, le nom de famille de Fab (saxophoniste) étant ROY. De fil en aiguille, nous avons voulu honorer ce délire de soirée en s’appelant MONARQUES.

Etiez-vous sur d’autres projets avant de former le groupe ? Comment la musique est-elle venue à vous ?

Oui, nous faisions tous les deux partie d’un projet electro/funk du nom de MAGNUS RUFUS. Ayant un peu de temps libre entre nos boulots respectifs et notre investissement dans ce projet, nous avons décidé de monter ce second projet en parallèle, afin d’explorer une autre facette de l’électro et travailler avec une multitude d’artistes.

Comment pourrait-on définir votre démarche artistique ?

Comme dit avant, nous essayons de défaire les codes de la musique électro, édictés par les DJs. Nous sommes assez déçus de voir durant des lives de grands noms de l’électro aussi peu de productions personnelles.

 

 

 

On part du principe que quand on va voir un artiste en concert (même si ce n’est qu’un DJ set), on s’attend à redécouvrir ses prods. Cette façon de penser vient sans doute du fait que nous venons avant tout d’un milieu de musiciens, où les artistes se révèlent véritablement en live, ce qui manque cruellement au milieu de l’électro.

J’ai découvert votre univers avec le titre « Moonrise », en compagnie de l’artiste Inéa : comment s’est porté le projet ?

Cela va faire maintenant 2 ans que le titre « Moonrise » a vu le jour. Initialement, c’était Inéa qui nous avait contacté pour un projet collaboratif mêlant vocal et flûte traversière. Comme à notre habitude, nous avons voulu relever le défi. On est parti sur un titre très chill, mêlant guitare acoustique et atmosphère très pesante au niveau électro.

 

 

On voulait vraiment créer un titre envoûtant, presque quelque chose de chamanique. La voix d’Inéa s’y prêtait très bien en tout cas, sans parler de la légèreté de la flûte qui amène le titre encore plus haut. Nous lui avons proposé ce titre, et quelques jours après il était enregistré. Nous avons ensuite tourné un clip dans la foulée. Il reste à ce jour, un des titres les plus appréciés de notre discographie.

Fait-il partie d’un EP ? Avez-vous l’habitude de faire des collaborations ?

Le titre « Moonrise » est celui qui fait l’ouverture de notre premier album « Emergence, Chapter I » sorti le 1er janvier 2018. Album qui est d’ailleurs disponible sur toutes les plateformes (iTunes, Deezer, Spotify, Napster etc…). Pour les collaborations, comme dit avant, ça reste l’essence même du projet MONARQUES.

Avez-vous de futurs projets ? Evénements auxquels on pourrait participer ?

Nous sommes actuellement en train de finaliser l’écriture et la composition de notre second album, qui sortira sans doute le 1er janvier 2019. Nous avons déjà pas mal d’artistes en tête pour les futures collaborations présentent sur ce deuxième opus, et on se languit de vous faire écouter ça !

 

 

 

 

Mais ce n’est pas pour autant qu’on en oubli la scène. Les deux prochains gros concerts publiques auront lieu le 15 septembre (Festival Les Massiliades, Marseille) et en avril 2019 (Cancer Pride, Paris). De nombreux lives s’y ajouteront de mois en mois, donc restez connectés sur notre page Facebook (on y poste régulièrement toutes nos news).

Réseaux sociaux : Facebook | Instagram | Youtube

Publié par andieofficiel

Étudiante 🇫🇷 Passionnée par la musique 💁 Kesterienne. 🎶🇨🇩

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s