Interview Brune : « C’est un album plus mature que le premier » – LBCMusique

A l’occasion de la sortie de son single Cyclones, Brune m’a accordé du temps pour répondre à quelques questions. Sombre énergique ? Mélange éclectiques ? Découvre sans plus attendre Brune. Belle lecture 🙂

Peut-on dire que Brune s’inspire de différents courants musicaux et émotions ? Quelles sont tes inspirations (tous domaines) ?

J’ai des goûts musicaux très éclectiques…J’aime beaucoup le rock de PJ Harvey ou Warpaint, le rock électro indus de Nine Inch Nails, j écoute aussi pas mal de trip hop comme Massive Attack ou Portishead. Mais j’aime aussi beaucoup la pop, ces derniers temps j’ai beaucoup écouté Tennis, Metronomy et Arcade Fire.

En français, j’aime Bashung, L’Affaire Louis Trio, Benjamin Biolay, Charlotte Gainsbourg… J’aime aussi beaucoup Chopin, Debussy… et Abba !

Côté cinéma, Dario Argento, Tim Burton et Xavier Dolan sont des réalisateurs qui m’inspirent soit par leurs sensibilités, leurs rêveries ou leurs mystères..

Je découvre ton projet avec Cyclones, faisant partie de l’album Sombre animal : que peut-on retenir sur le projet ?

C’est un projet en français, mêlant des sons pop, rock et électro, un mélange de tous les styles que j’aime. Mais mon réalisateur a vraiment apporté une unité dans les arrangements. C’est un album plus mature que le premier, plus intense.

Qu’as-tu souhaité partager comme émotions avec Rien n’est grave ?

« Rien n’est grave » parle de ces nœuds que l’on se fait dans la tête pour des choses sans importance et qui nous empêchent d’avancer. La chanson parle de lâcher prise.

Entre différents sentiments qu’on ressent avec les 2 compositions, à quoi pourrait-on s’attendre avec les 9 titres restants de l’album ?

Les 9 autres titres sont assez sombres mais toujours dans l’énergie. J’y parle beaucoup d’amour, de liens et de lutte intérieure. Les mélodies sont très importantes pour moi mais les arraBrune_Album_SombreAnimal.jpgngements sont là aussi pour procurer des émotions.

Concernant la réalisation, comment s’est tenue la collaboration avec Valentin Montou pour la réalisation ?

Valentin Montou avait déjà réalisé mon premier album. Cela fait 10 ans que l’on travaille ensemble. On forme un vrai binôme. Je lui apporte mes chansons en guitare ou piano/voix, parfois avec plus d’arrangements. Ensuite il me propose ses arrangements à lui et généralement je suis plutôt d’accord avec ses propositions car nous avons la même sensibilité artistique. Il sait vraiment trouver le son qui conviendra à chaque titre. Il y a aussi 2 titres que l’on a composé ensemble.

En attendant Sombre animal qui va paraître le 29/03, à quels événements pourra-t-on te retrouver ?

Je joue à la Boule noire le 4 avril, le 11 avril à Moulins, Le 17 mai à Sceaux…