Juliette Gréco : je suis faite comme ça – LBCMusique

J’ai lu les mémoires de Juliette Gréco : Je suis faite comme ça. Pourquoi Juliette Gréco ? Parce que j’aime son côté de femme libre, et de caractère. Alors je me suis dite « pourquoi pas étoffer ma culture générale en m’intéressant à cette grande dame ? » Alors… Je m’y suis mise de suite.

Publié par les Editions Flammarion en 2012, c’est un livre qui comporte ses mémoires, allant de son enfance à ses instants de carrière musicale.

juliette_greco.jpg
Couverture des mémoires « Je suis faite comme ça » de Juliette Gréco

 » Juliette Gréco se livre et se souvient. Les cafés au Flore avec son ami Maurice Merleau-Ponty et les soirées en compagnie de Boris Vian ; ses premiers essais au théâtre, les concerts dans des salles mythiques, de Bobino à l’Olympia, et la conquête de l’Amérique… Sans détour, elle évoque les meurtrissures de son emprisonnement à Fresnes, la déportation de sa sœur et de sa mère mais aussi les rencontres inoubliables qui changeront sa vie – Charlie Parker, Miles Davis, Prévert, Queneau, Gainsbourg, Sagan… Juliette Gréco raconte ses révoltes et ses engagements, refusant de se parodier et de s’enfermer dans le mythe. C’est une femme vivante, qui, en dépit de son goût du secret, se prête ici, avec élégance, au jeu des souvenirs. « 

 

 

A travers ses mémoires, la chanteuse aux yeux de biche évoque sa tendre enfance auprès de ses grands-parents, sa proximité avec sa grande sœur Charlotte, mais aussi les relations difficiles avec ses parents, qui n’ont pas pu être à ses côtés surtout sa mère, qui a repris les devant après le décès de ses grands-parents.

Elle évoque également son ascension musicale, les rencontres amicales comme Jean-Paul Sartre, ses amours comme JW, son premier, Miles Davis, une histoire entre eux qui ne pourra se faire. Tellement de personnes qui ont été à ses côtés, qui l’ont assisté à ses débuts, qui l’ont toujours encouragé.

Des photos apparaissent en milieu de lecture : on y voit des figures emblématiques. Je n’aurais pas cru lire la Grande Callas étant une amie mais grande admiratrice de Juliette Gréco.

Bien qu’elle ait subi des moments effroyables dans sa vie, ce qui est touchant est de voir la soif que Juliette a de vivre, et la paix intérieure : elle a toujours un côté averti, conscient des réalités qui se trouvent autour d’elle. Sa vie, c’est sa fille, ses proches, et son public.  Le côté naturel, et soi-même, qu’elle comporte. C’est admirable.

J’ai appris beaucoup de choses à son propos. En lisant ses mémoires, j’ai pu voir qu’elle a suivi des cours de théâtre.. Une passion arrêtée de force suite à son emprisonnement à Fresnes, mais qui a repris dès sa libération !

Mes citations favorites

« Tant que je le pourrai, je chanterai. »

« Ce que j’aime plus que tout, c’est la présence sur scène. C’est faire mon métier. C’est faire ce pour quoi on est fait. »

« Ce que j’aime, c’est le contact humain. C’est danser, recevoir, recevoir, donner… C’est faire l’amour ! C’est une espèce d’ivresse formidable. »

 

Des personnes présentées qui me donnent envie d’en savoir plus sur elles ?

Oui bien sûr ! Il y en a tellement que j’aimerais découvrir. Mais pour te donner un petit aperçu, j’aimerais découvrir Anne-Marie Cazalis, Boris Vian, Simone Signoret, Françoise Sagan, beaucoup de personnes qui ont rythmé sa vie.

 

J’espère que tu as apprécié ma petite chronique ? J’attends ton avis, des questions également si tu en as, aussi des critiques. J’en serai ravie :3

Je te laisse avec le titre « J’ai le cœur aussi grand » : un titre qui m’a permis de découvrir la chanteuse ainsi que son univers littéraire.

Sinon, tu as déjà lu ce livre ? Si oui, qu’en as-tu pensé ? Si non, comptes-tu le lire ? J’attends vivement ton retour.. Allez, on est chez comme à la maison ici.

Je te souhaite une bonne écoute, ainsi qu’une bonne fin de semaine. 😉