Interview Julie Meyer : « Cet EP est un bel aboutissement. » – LBCMusique

Assez impressionnée par son timbre musical et son authenticité musicale, c’est après la sortie de son EP que je retrouve Julie Meyer. Un parcours tout aussi inspirant qui donne à réfléchir sur la musique émergente : ravie de découvrir ses projets, encore merci de l’attention portée au blog.

Comment pourrait-on présenter Julie Meyer en quelques mots ?

Je suis une auteure-compositrice-interprète toulousaine, j’ai grandi avec un papa chanteur qui m’a donné le goût des mots et de la musique. J’aime la douceur, et suis très sensible dans la vie je crois que c’est ce qui ressort le plus dans mes chansons aujourd’hui !

Tu as dernièrement sorti ton premier EP : quels sont tes ressentis en voyant le résultat final ?

Fière ! Cela fait presque 10 ans que j’ai commencé à écrire et composer, cet EP est à la fois un bel aboutissement et d’un autre côté le tout début d’une nouvelle aventure.

J’ai été très bien accompagnée sur la réalisation de cet EP, nous avons choisi et travaillé les morceaux dans un premier temps avec mon frère Nicolas Gazi qui est bassiste. Nous nous sommes ensuite entourés de Tom Ségovia à la batterie et Heloïse Decuq au violon et nous avons enregistré tout ça avec Sebastien Haby au studio du Cerisier à Toulouse, il a très bien su nous guider tout en restant à notre écoute.

33674521_10216526354300752_4509596329428647936_n.jpg
Pochette de l’EP de Julie Meyer

La pochette a été réalisée par mon amie Alexandra Nou, il y a entre nous une très belle cohésion et sensibilité artistique commune, ce qui a permis d’avoir ce résultat qui me ressemble.

Je suis très heureuse de pouvoir enfin dévoiler ces morceaux, j’espère qu’il trouvera son public et fera un joli petit bout de chemin.

Je l’espère aussi, c’est vraiment mérité! En écoutant les 5 chansons de ton opus, on remarque une voix authentique, avec sensibilité, mais aussi une guitare qui l’accompagne : comment mets-tu la guitare dans tes projets ?

Merci beaucoup ! Je compose uniquement à la guitare, sur scène je joue également seule guitare-voix, c’est pour cela qu’elle a une place importante.

40139947_10214631696239648_1250962551273947136_o (1).jpg
Julie Meyer

J’ai écouté beaucoup d’artistes, de chansons et de folk américaine où la guitare est prédominante, c’est tout naturellement que je me suis dirigée dans cette voie, c’est aussi l’instrument qui traînait chez moi et que j’ai pu apprivoiser petit à petit.

J’ai beaucoup apprécié les épines, quelles ont été tes inspirations pour cette chanson ?

Mes histoires, celles de mes amis. J’ai grossi un peu le trait dans la chanson, on a tous des caractères différents et plus ou moins affirmés ce n’est pas toujours évident de trouver un équilibre dans les relations. Je voulais que cette chanson reste légère et ne pas en faire tout un drame !

Au niveau des artistes qui m’inspirent il y en a beaucoup, des grands noms de la chanson française entendus depuis toute petite, à la scène des années 2000, Bénabar, Renan Luce, Olivia Ruiz ou encore Jeanne Cherhal et aussi des jeunes artistes comme Clio, Pomme, Clara Luciani dont j’admire le travail.

Maintenant que ton EP est disponible, pourra-t-on te voir dans des événements pour les écouter de vive voix ?

Oui, les dates arrivent petit à petit. Des dates sont également prévues sur Toulouse et en régions, je serai notamment le 26 mars au Bijou pour une soirée « Osons » . Vous retrouverez toutes les infos sur ma page Facebook.

Encore merci de l’attention portée à LBCMusique, au plaisir de voir tes prochains projets.

Merci à vous pour la visibilité que vous offrez à mon projet ! A bientôt !

On se laisse en musique avec une session acoustique. Quelle émotion en l’écoutant.. C’est toujours aussi passionnant d’écouter chaque artiste : il a toujours une touche d’émotion à partager. Merci pour tout les amis.