[Interview] ELIEN : « Tous ces éléments amènent l’auditeur à un certain malaise indicible. » – LBCMusique

Parcourons notre découverte avec ELIEN, un artiste à la plume poétique, d’une voix au timbre particulier dans un univers mélancolique. Il a accepté de répondre aux questions du site. Merci de l’attention portée à LBCMusique.

Comment pourrait-on présenter ELIEN ?

ELIEN est la rencontre d’une plume imbibée de poésie, d’une voix chaude et pénétrante invoquant les mots, et d’une guitare aérienne qui plonge l’auditeur dans un univers mélancolique.

ELIEN Guitare.jpg
ELIEN (c) Apolline Rbt

C’est un projet aux visages multiples qui vogue sur les courants du rock, de la pop et de la folk en proposant une expérience différente avec, toujours, la ferme intention du MOT !

A qui doit-on votre nom de scène ?

A ma famille très simplement. ELIEN est mon nom de famille hérité de mon père, et je dois vous avouer n’avoir aucune idée de sa provenance ni de son origine…

Je me renseignerai et vous enverrai un fax, certainement.

Nous vous découvrons avec « Pluie de Coup », pourquoi ce nom de titre ?

Le choix de ce titre s’est réellement imposé à moi lors d’une expérience nocturne et plutôt lugubre dans les rues de Dublin.

J’ai tristement assisté à ce qui paraissait être une dispute de couple extrêmement passionnée et dérangeante sur un boulevard avec beaucoup de passage. Après avoir dépassé le couple et me trouvant très éloigné d’eux, la scène éclate, les coups fusent dans une véritable « Pluie de Coups » sous le regard passif des passants de rue à proximité…
Quelques secondes plus tard, le couple se calme, s’enlace et reprenne leur vie amoureuse. Terrible et déroutant.

Quelles ont été vos inspirations au cours de la composition ?

Beaucoup de rock alternatif et stoner : Drenge, Queen of the Stone Age, Bass Drum of Death pour ne citer qu’eux. J’ai également redécouvert les premiers albums d’Arctic Monkeys : « Whatever People Say I Am, That’s What I’m not » et « Favourite worst Nightmare » qui ont donné l’aspect brut et provoquant des riffs de « Pluie de Coups ».

Quelles émotions peut-on ressentir en tant qu’auditeur ?

Un doux malaise clairement.

L’enchaînement des riffs brutaux et cinglants avec les parties plus calmes portées sur le texte, la rencontre entre la distorsion lourde des refrains et la guitare éthérée des couplets, les mots forts et déconcertants, la description de cette scène écœurante, tous ces éléments amènent l’auditeur à un certain malaise indicible.

Comment s’est porté le tournage du clip ?

Plutôt fluidement je dois dire. Avec la réalisatrice Joséphine Jourdan, nous avions bien conceptualisé tout le déroulement du clip avant de se lancer dans le tournage. Cela nous a permis d’avoir rapidement une vision précise sur nos intentions et nos envies pour ce clip.

ELIEN Noir&Blanc.jpg
ELIEN (c) Apolline Rbt

Le tournage s’est déroulé sur 2 jours avec une première journée consacrée aux plans extérieurs, du côté du magnifique canal de l’Ourcq à Paris, et une seconde partie en intérieur pour donner du propos à l’histoire de ce couple.

A quoi pourrait-on s’attendre à long terme ?

Un concert au Stade de France, la Main Stage de Coachella, un featuring avec Beyon…
Pour le moment la sortie de mon 1er EP «  Damask » incluant le titre « Pluie de Coups » et de nombreuses dates sur la scène parisienne ! Restez connectés !
Crédit photo couverture : (c) Joséphine Jourdan