Sylvie Vartan : Une histoire d’amour

Hello, comment vas-tu ? Pour des lectures en rapport avec la Saint-Valentin, je reviens vers toi avec une nouvelle lecture que je viens de terminer : Sylvie Vartan, une histoire d’amour. Un livre écrit par Sonia Haddad, journaliste.

Sylvie Vartan. Un nom qui évoque d’abord les yé-yé, ces années d’insouciance où Sylvie était « la plus belle pour aller danser ». C’est le début d’une carrière faite de millions de disques vendus, de tubes et d’histoires restées dans les mémoires. Mais au-delà de cette apparence de strass et paillettes, qui est vraiment Sylvie Vartan ? L’auteur est partie sur les traces de cette femme née en Bulgarie, qui a connu la misère lorsqu’elle était enfant. Avant de connaître le succès et le bonheur avec les hommes de sa vie, notamment Johnny et son fils David. C’est une Sylvie intime qui se dévoile au fil des pages. Une battante, une femme fragile mais déterminée, même dans les moments difficiles. Une passionnée de la vie qui a tout surmonté et tout réussi. Vartan, c’est avant tout une belle histoire d’amour.

Pourquoi avoir lu cette biographie ?

Pour moi Sylvie Vartan représente une femme forte aussi bien dans le monde de la musique que dans la vie quotidienne : Sylvie, c’est celle qui ne se laisse pas déborder par ses émotions, qui trouvera toujours un moyen de s’en sortir indemne. Mais pour en arriver là, peut-être a-t-il fallu passer par des moments difficiles ? Raison pour laquelle je me suis intéressée à son parcours musical.

A quelles questions le livre m’aurait-il répondu ?

A travers sa biographie, elle m’aurait peut-être permis de comprendre comment fait-elle pour faire de ses obstacles des étapes phares de son évolution ?

Ce livre nous en apprend beaucoup : il commence avec le départ de sa famille de son pays natal : la Bulgarie. Un moment difficile : elle a 10 ans, et tout défaire pour refaire, repartir de zéro.

Il nous évoque également sa scolarité, sa carrière qui débute au lycée, grâce à Eddie qui lui demande de chanter pour un titre de Franckie Dardan : elle doit gérer le baccalauréat et sa carrière musicale qui est en plein bond. Bien évidemment, de sa rencontre et relation avec Johnny Hallyday, la naissance de ses enfants, sa nouvelle vie avec Toni Scott,

Mais également de moments difficiles tels que le décès de Mercedes Calmel, une proche tuée lors d’un accident de voiture.. Sylvie y était, et a survécu. Dur de refermer ses plaies, car 2 ans après, pratiquement au même endroit, c’est Johnny qui dérape en voiture, amenant le jeune couple au fossé : elle est grièvement blessée, et doit partir aux Etats-Unis afin de se refaire une santé. Sylvie ne se laisse pas déborder par ses émotions, bien au contraire : elle suit des cours de théâtre pour améliorer ses performances artistiques.

La grandeur de cette artiste se fait grâce à sa détermination, son travail croissant ainsi que sa motivation : ce qui lui vaut des tournées grandioses, comme le Palais des Congrès. Plus les projets se mènent à terme, mieux elle entreprend.

Elle a su tenir debout, face à des déceptions amoureuses, face à la perte de son père, qui n’a pas pu voir la Bulgarie libérée, sa mère, pour qui elle s’est entièrement consacrée avant qu’elle ne parte, son frère Eddie, pour qui elle doit tout.

Bien que généralement la narration soit faite à la 3ème personne, j’ai apprécié le fait d’avoir des fragments des paroles de Sylvie : je ne sais pas pour vous, mais j’ai cette impression d’avoir ce sentiment de proximité. De n’être que la seule à avoir accès à ses anecdotes.

Pour conclure, j’ai vraiment apprécié lire cette biographie : une fois de plus, je te le conseille vivement. J’ai beaucoup appris à son sujet. Sylvie, c’est la force de s’accrocher, se relever quand rien ne va. Elle m’inspire beaucoup.

Saviez-vous qu’elle est ambassadrice ? Saviez-vous qu’elle avait fait un concert avec Claude François ? Il s’avère qu’il s’est mal passé..

Sinon, tu as déjà lu ce livre ? Si non, comptes-tu le lire ? A quoi penses-tu quand on te parle de Sylvie Vartan ?

Et bien moi, quand on parle de Sylvie Vartan, je pense à la fameuse chanson « Te tuer d’amour », chantée avec Johnny Hallyday. Elle représente la complicité de ce célèbre couple adulée pendant tant d’années par le public : Sylvie a été présente lors des 50 années de carrières de Johnny, et Johnny a été près d’elle, lorsqu’elle subissait de dures épreuves.

Ma foi, le livre m’a inspiré ! Culture musicale semaine 2, réalisée. Avez-vous des suggestions d’artistes que nous pouvons voir ?

Je te souhaite une très bonne écoute, et on se dit à très vite 🙂