[Découverte] Gio : les histoires bleues sont à couper le souffle – LBCMusique

Histoires Bleues, ou un projet ambitieux de deux ans, qui parcourt différentes émotions de Gio. Alors, prêts pour de nouvelles aventures ? … C’est parti !

Histoires Bleues 

Pour cet album qui se veut roots et blues, Gio a fait appel à Alain Cluzeau, pour qu’il puisse apporter son regard et son savoir faire tant sur le plan de la direction artistique que sur la réalisation : ingénieur du son et gérant du Studio Acousti pendant plus de 30 ans, Alain Cluzeau, amoureux des musiques traditionnelles acoustiques et des sons organiques, a également une grande sensibilité des voix.

Le travail acharné de Gio lui permet de réaliser son projet, entourée maintenant de son équipe de choc : c’est ensembles qu’ils feront en sorte de présenter un opus le plus naturellement possible. Et oui, car la musique aurait sa part instinctive, et les mots auraient encore mieux leur sens, apportant une onde d’émotion.

 

Cette allégorie du peintre solitaire, peaufinant son tableau avec improvisation, permet à l’artiste de représenter son ressenti sur des faits, des histoires, qui peuvent être les nôtres finalement, non ? C’est avec le single Face A-Face B que nous découvrons 2 titres inédits :

 

18h31

Un titre écrit rapidement, qui serait venu « comme ça » : une évidence, entre autre. On ne peut se passer de l’ambiance intemporelle.

Images et montage : Thomas Salva

Chant : Gio

Guitares : David Ferreira

Basse : Frédéric Feraud

Batterie : Vincent Pedretti

Réalisation : Alain Cluzau

Mastering : Chab

 

Comme une ritournelle

Revenant aux courants du Blues, espérant et se posant la question sur l’avenir, on se laisse emporter par la musique afro américaine, mettant la culture occidentale en avant, marquant différentes influences musicales.

 

 

Qui est GIO ?

Gio est une partie de son nom de famille : l’art ne lui est pas inconnu ! Dès son enfance, elle se passionne pour le dessin et théâtre (comédie) : la découverte de Purple Rain fût pour elle un choc artistique, qui a confirmé son envie d’inventer.

Amoureuse du Blues et de toutes les musiques qui en découlent (Jazz, Funk, Soul…), Bénédicte Giordani, aka Gio, résume son parcours artistique comme étant la quête de « son mood indigo ». Cette musique aux tonalités de transe, d’urgence, de l’instant présent est à la base de son inspiration. Marquée par une enfance passée en Afrique, au coeur d’une nature sauvage et aride, elle porte en elle cette sensation d’infinie liberté.

Formée au Centre Musical et Créatif de Nancy dans les années 90, elle explore différents styles musicaux tels que le funk, la soul, le reggae, la chanson, le rock et le blues à travers diverses formations musicales. Lorsqu’elle arrive à Paris en 1998, elle monte son premier projet sous le nom de La Dorade. Son visuel, sa musique et son nom pour le moins atypiques lui vaudront d’être remarquée et de se produire dans les salles parisiennes telles que Le Sentier des Halles, La Flèche d’Or, Les Déchargeurs, L’Entrepôt du 14ème, les premières parties de Camille à La Clé de Saint-Germain-En-Laye, de Jacques Higelin au Théâtre National de Louviers (27), l’émission Sous Les Étoiles Exactement de Serge Levaillant sur France Inter.

​Après deux EP (Nue et Claire-2000 et La Dorade-2002), elle réalise son album « 34 Minutes Et Des Poussières… », qui marque la fin de La Dorade. Elle met trois ans à l’élaboration de ce disque, terrain d’exploration en tant que musicienne, arrangeuse et réalisatrice, jamais joué sur scène mais véritable marqueur de son identité musicale.

Retrouvez Gio sur son Site Internet et Facebook.