[Interview] Kévin Mannon : – LBCMusique

Beaucoup d’entre vous s’en souviennent, mais Kévin est le premier artiste que j’ai interviewé : la boule au ventre, ne sachant même pas formuler une seule question, je me lançais dans le vide. C’était il y a un an. Et le voici de retour avec un nouvel album : imaginez l’émotion qui m’anime. (Re)découvrez l’artiste de Promo Record qui marque au fil du temps son identité musical.

LBCMusique-Bonjour Kévin, merci de l’attention portée à LBCMusique. Nous sommes ravis de te retrouver avec un nouvel album.

Bonjour merci de m’accorder une nouvelle fois votre attention.

LBCMusique-Comment vas-tu depuis notre dernière interview l’an passé ? 

 

Ça va bien, merci ! Il y a eu beaucoup de changements dans ma vie personnelle :  nouvelle ville (Bordeaux), nouveau cadre de travail et surtout cet album, ce projet qui se concrétise enfin, ça donne la pêche !

 

LBCMusique-Nous te découvrons avec ton dernier album Phase Sombre : pourrais-tu nous expliquer le choix du nom pour cet opus ?

 

Oui ! Alors, j’ai eu beaucoup de mal à le nommer. J’ai d’abord voulu reprendre le nom d’un de mes titres comme ça se fait souvent, mais aucun ne me convenait totalement. Il aurait pu s’appeler également « nuit d’errances » mais au dernier moment, j’ai eu l’idée de « phase sombre ». En plus, ça faisait un petit jeu de mot avec la photo de la pochette où j’ai la face sombre (rires). Je trouve que ça résume bien l’esprit des textes…

 

LBCMusique-Qu’as-tu voulu apporter à travers ces 9 titres voyageurs ?

 

Je dirais que j’ai voulu apporter ma touche, mon approche de mon vécu à travers mon écriture et essayer de poser des questions ou plutôt des réflexions et amener l’auditeur à s’en poser également.

 

 

J’aime beaucoup l’adjectif voyageur associé à ces morceaux. C’est vrai que dans plusieurs titres, il y a une sorte de mouvement de déplacement du sujet.

 

LBCMusique-Avant cet album, tu as accompagné un clip inédit pour le single Londres 36 ; comment s’est porté le projet (composition, arrangements, tournage, prise de voix et vue) ? 

 

C’est vraiment un enchaînement assez incroyable d’événements. Rien que cette chanson, je ne pensais pas la mettre sur l’album, mais c’était souvent celle qui plaisait le plus aux premières personnes à qui j’ai présenté mon travail. 

En ce qui concerne le processus de production, il a été le même pour tous les titres de l’album. J’ai écrit et composé en guitare-voix, j’ai ensuite fait arranger par Éric Miller qui à crée toutes les pistes instrumentales. 

 

Pour la prise de voix, j’ai eu la chance que ma « maman chant » Lucie Chabod ait accepté de m’aider et qu’on les enregistre chez elle. Quant au mixage et master, je les ai confiés à un studio Nantais !

 

Après le choix de ce morceau comme single, j’avais le souhait de faire un clip. Le noir et blanc était une évidence. J’ai donc contacté un studio dans la région de Marseille (studio Tchamann) qui a réalisé cette vidéo dont je suis très content. Le tournage a eu lieu dans les environs de Martigues dans les bouches du Rhône. C’était une découverte, je ne suis pas du genre à être à l’aise devant une caméra mais c’était une superbe expérience et je souhaiterai la reproduire, mais encore faut-il avoir le budget…

 

LBCMusique-A quoi pourrait-on s’attendre sur le long terme ?

Sur le long terme le mot d’ordre c’est professionnalisation, à défaut d’en faire mon métier, au moins faire comme si ou s’en rapprocher !

 

Du coup, après l’apprentissage qu’a été cet album, je souhaiterais réaliser de nouveaux morceaux plus « à voix » et sûrement plus rock dans un environnement plus pro avec un label idéalement, en laissant la composition à quelqu’un d’autre mais en gardant la majorité de l’écriture !

Picture by Noémie Danjou
Kévin Mannon – Photo : Aurélie RAIDRON

Et à plus court terme, je suis en train de recruter des musiciens pour monter une version scénique assez acoustique de l’album avec quelques reprises pour étoffer le set afin de jouer sur Bordeaux et un peu partout.

LBCMusique-Avant de se quitter, aurais-tu une phrase qui accompagne ton quotidien ? 

Il y en a bien une qui me vient en tête. Ce serait « ça doit bien pouvoir se faire ». C’est cette phrase qui a permis à ce projet, et en général ce que j’entreprends, d’avancer.

Encore merci Kévin, au plaisir de voir ton évolution !

C’est ce qui me pousse encore à aller le plus loin possible et faire de LBCMusique un média crédible et valorisant. Grâce à vous, on avance. Grâce à vous, on peut enfin se permettre d’avancer et se dire qu’il y aura un lendemain. Merci pour tout.