[Interview] DRB : « Faut viser haut dans tout ce qu’on entreprend. » – LBCMusique

Comme vous le savez, nous aimons partir à la découverte d’artistes tous aussi ambitieux et déterminés à faire de leur passion un métier principal. Nous voici avec DRB, rappeur-beatmaker, qui a sorti son projet Iceberg. On apprécie le fond, la forme et la démarche entreprise par cet artiste, bien déterminé à faire bouger les choses.

LBCMusique-En quelques mots, comment pourrait-on présenter DRB ?

 DRB Rappeur- Beatmaker, basé sur Grenoble ayant des origines malgaches et ayant vécu à la réunion. Fanatique de rap en général mais j’ai une préférence pour le rap Us (mes références : Biggie-Rick Ross et Dr dre pour les productions aux Etats-Unis et Booba en france) ça fait de longues années que je rappe.  J’ai sorti le 5 Juillet mon premier Ep intitulé Iceberg disponible sur toutes les plateformes. 

LBCMusique-C’est avec votre projet Iceberg que nous avons eu l’occasion de vous connaître, outre l’incident du bateau Titanic contre une icerberg, pouvez-vous nous expliquer le choix de ce nom ?  

J’ai choisi ce titre pour plusieurs raisons : tout d’abord, je trouvais ce mot impactant par rapport à ma musique. C’est le côté fraîcheur (frais) et le fait ce projet soit le premier.. Et je n’ai dévoilé qu’une  facette de mes personnalité et identité musicale (qui est plus large). 

LBCMusique-Dans votre couverture de projet, on semble vous voir dans l’eau : que souhaitiez-vous expliquer dans le visuel ?

L’idée est de montrer que je n’ai pas encore tout dévoilé au niveau artistique, et qu’il faut aller au fond des choses pour comprendre ma démarche : s’amuser tout simplement dans la musique et être ambitieux dans la vie en général. Faut viser haut dans tout ce qu’on entreprend.

 Je pense être capable de pousser mes limites et cette photo a pour objectif de montrer que j’ai encore beaucoup de choses à vous faire découvrir concernant mon univers musical. C’est aussi une partie de moi dans la vie en général : on me décrit comme une personne timide, froide aux premiers abords, mais quand on me connaît réellement les gens se rendent comptent qu’ils ont tout faux et que je suis tout le contraire. Et ce projet est comme ça, certains morceaux nécessitent au moins deux écoutes pour se rendre compte de certaines punchlines et de l’atmosphère globale de l’EP. 

LBCMusique-Quelles ont été vos inspirations au cours du projet ? 

La musique est le quotidien : je m’inspire beaucoup de rap us et aussi du rap français. Mais c’est surtout l’apport de mon beatmaker Took qui a été prépondérant, il a rapidement capté mon délire et a tenté plusieurs choses avant qu’on trouve la bonne formule : il m’a aider dans la direction artistique.

 

LBCMusique-A quoi pourrait-on s’attendre sur le long terme pour DRB ? 

Tout d’abord je vais défendre le projet Iceberg jusqu’à la fin de l’année à travers des clips (gros big-up à mon cameraman EazyPics) et des apparitions  radio dans la région et éventuellement des scènes : ce projet est une carte de visite. Actuellement je sélectionne déjà des beats pour sortir du neuf prochainement avec une nouvelle direction artistique. Le but est de passer un palier.