[Interview] Angélina, une étoile montante – LBCMusique

Angelina nous délivre un magnifique plaidoyer pour la défense de la planète avec ce nouveau single. « C’est si beau ici » est extrait de son premier album « Ma voie », qui oscille entre des productions modernes aux rythmes enlevés et des titres plus murs, plus doux, plus ambitieux, qui traitent autant de la famille que des problèmes environnementaux comme dans ce titre.

Elles est le phénomène viral de ce début d’année grâce à son titre « Maman me dit », incontournable sur les réseaux sociaux : 11 millions de vues sur YouTube, 185 000 vidéos sur Tik Tok, 11ème du Top YouTube, 13ème du top viral Spotify, et près de 750 000 streams audio.
La jeune chanteuse avait remporté, à seulement 10 ans, The Voice Kids 2017 avec Patrick Fiori comme coach. Elle avait impressionné par son charisme naturel, sa voix puissante et mélodique, mais aussi par son dynamisme contagieux. Originaire du sud, cette petite est un véritable soleil.
En 2018, elle finit 2ème au concours de l’Eurovision Junior avec sa chanson originale « Jamais sans toi ». Un classement historique pour la France, puisque cela faisait 27 ans qu’il n’y avait pas eu un tel succès à l’Eurovision pour notre pays.

LBCMusique-En quelques mots, comment peut-on présenter Angélina ?

Je suis Angélina, gagnante de The Voice Kids et participé à l’Eurovision Junior : dynamique, motivée et passionnée de musique.

LBCMusique-Comment décrirais-tu ton dernier album ? Qu’as-tu voulu partager ?

Joie, de la fête, le tout en pop ! Maman me dit donne la couleur de mon album. En voyant la pochette de l’album, on pourrait s’attendre à des titres uniquement destinés aux enfants : mais ce projet touche bien plus de monde et aborde différents sujets comme la protection de la nature, l’environnement avec C’est si beau ici, : je voulais en parler depuis longtemps, car je trouve important de prendre soin de notre planète et de l’environnement,  J’ai envie que ça parle à ma génération et celles qui sont à venir.

Clip C’est si beau ici, sorti le 28/06/2019.

Soprano est un artiste que j’aime beaucoup : comme Roule me parlait énormément, je me devais de la reprendre. J’aime aussi beaucoup Igit, qui m’a écrit les chansons : C’est si beau ici et Ma voie, Maman m’a dit.

J’ai voulu apporter de la joie dans cet album, tout en restant moi-même.

LBCMusique-Dans cet album, on trouve aussi Sur les épaules de mon père, signée Patrick Fiori : avez-vous toujours été en contact ?

On garde contact depuis The Voice Kids : il a toujours été attentif à mon parcours musical, toujours là pour donner des conseils porteurs de réussite. Pendant l’enregistrement de mon album, il avait contacté mes parents et proposé de m’écrire une chanson : il s’était inspiré de ma relation avec mon papa.

Il a fait tout son possible pour la décrire dans ses textes : un moment touchant, dites-vous qu’il était là, quand on a enregistré Sur les épaules de mon père.

 

LBCMusique-Peux-tu nous en dire plus sur l’Eurovision Junior ? Est-ce la même expérience que The Voice Kids ?

Une incroyable aventure : j’ai pu découvrir des personnes toutes aussi talentueuses et rencontrer des personnes incroyables.

Pendant ma prestation sur la scène de la Minsk Arena, deux danseurs m’ont accompagné : Léo Polo et Albane Hurtaud. Tous deux viennent de l’école de danse de Sabrina Lonis : je lui suis entièrement reconnaissante, car elle a fait une formidable mise en scène.

Même si la compétition était là, j’ai vraiment apprécié la cohésion entre artistes, le fait qu’on soit tous là pour représenter son pays en musique. J’ai été très bien entourée, et de me dire que j’ai représenté la France, qui n’avait pas participé au concours depuis 14 ans, finir 2ème : c’est incroyable.

On sentait vraiment la différence entre l’Eurovision Junior et The Voice Kids : on avait quasiment tous les pays d’Europe sur cette scène, avec un effectif de plus de 15 000 personnes, pour une grande émission retransmise dans le monde entier.

LBCMusique-Aurais-tu un mot pour les artistes émergents ?

Être bien entouré et toujours croire en ses projets. C’est important, car c’est l’essence même de votre développement personnel : quand on veut, on peut. Mon rêve est de faire des shows comme à l’américaine avec des danseurs et faire une grande tournée; et je vais tout donner pour y arriver. Cet été déjà je vais faire des festivals.