[Interview] François BARRIET : « La musique et la chanson font partie de ma vie au quotidien » – LBCMusique

LBCMusique-François BARRIET, merci de votre attention pour LBCMusique. Comment pourrait-on vous présenter aux lecteurs ?

Avant tout je suis chanteur ! Un chanteur qui écrit des chansons, paroles et musique, et qui s’accompagne à la guitare… Une sorte de « song writer » à la française, même si cette appellation peut être lourde à porter ! Mais je l’assume puisqu’à mon enfance, mon premier grand choc musical a été Bob Dylan… Pour le côté plus « chanson française » de mon univers, j’ai aussi remarqué que mon public me qualifie souvent de « troubadour » !… Et ça me va bien !

LBCMusique-Nous découvrons votre musicalité avec votre single/album Eléphant : pouvez-vous nous en dire plus le processus de création ?

Comme beaucoup, je puise mes sujets de chansons dans ce que je vis, ce que je ressens… Mais aussi dans ce je vois de mes proches, de la société qui nous entoure et du monde en général… Pour écrire des chansons je crois qu’il faut être à la fois à l’écoute de soi et des autres ! Une idée de chanson part en général d’une phrase, de quelques vers… Leur musicalité amène une mélodie, des accords de guitare… Et lorsque l’ensemble commence à tourner dans ma tête, je me dis que je tiens peut-être une chanson !

Certaines chansons sont écrites en quelques jours, d’autres mettent des mois voire des années à être terminées. C’est assez mystérieux le « processus de création », mais de toute façon c’est toujours beaucoup de travail ! J’aime bien l’idée d’être un « artisan », qui peaufine son ouvrage et prend le temps de le faire… Une chanson réussie doit être un bel objet…

On sent le dynamisme de votre dernier projet : que souhaitiez-vous
apporter de plus ?

 

En 2017, j’ai réalisé que j’avais écrit suffisamment de nouvelles chansons pour envisager un nouvel album… Après un précédent disque assez sombre et introspectif (« Inexorablement », 2013), ces nouvelles chansons étaient plus dans la lumière, l’ouverture… Elles parlent du monde, de ses folies, de ses injustices, mais avec du recul et de l’humour. Je parle aussi de rencontres, d’amour, du temps qui passe, et j’ai essayé de donner la parole à ceux qui ne l’ont pas toujours… Un éléphant par exemple !
Musicalement je recherchais de nouvelles ambiances pour ces nouvelles chansons. J’ai décidé de m’entourer d’une nouvelle équipe. J’ai confié les arrangements à Hugo Barbet, rencontré lors d’un concert de Volo. Guitariste, chanteur et multi-instrumentiste, Hugo a patiemment habillé les versions guitares-voix de mes compos, leur apportant de nouvelles couleurs et de nouvelles influences… La prise de son et le mixage sont réalisés par Hervé Bourgeois, complice d’Hugo, lui aussi musicien, chanteur et ingénieur du son…

 

L’album a été enregistré en 2018 dans son studio (L’Etage, à Arpajon). Bien sûr quelques amis, Jean-Baptiste Mérel (piano), Gilles Lovighi (batterie) ou Alone Peylet (trombone) sont passés nous rendre visite…
Pour ce qui est du « dynamisme » du projet (merci à vous pour cette perception !), il faut noter aussi que l’album a été financé en partie via une souscription Ulule ; sa conception et sa sortie ont donc été portées et suivies par ceux qui me soutiennent, m’écoutent et viennent me voir en concert… Le noyau dur de mon public ! C’était à la fois très émouvant et encourageant de se sentir entouré pour donner naissance à cet « Eléphant »…

 

LBCMusique-Nous constatons avec bonheur les retours positifs face à Eléphant : qu’est-ce que cela représente, pour un artiste produit en label indépendant ?

Et bien c’est un vrai bonheur justement ! « Eléphant » est produit par mon label « ELA Musique » ; il a été présenté lors de deux concerts fin 2018 (le 10 novembre à l’Espace Jemmapes à Paris, et le 8 décembre à la salle Ockeghem à Tours). Et c‘est vrai que depuis, il a reçu un bel accueil de la part de la presse et des webzines chansons (FrancoFans, Si ça vous chante, Mandolino, Chanter c’est lancer des balles…). Pour un artiste indépendant c’est important d’avoir ce type de retour, on se dit « c’est bon, le disque est bien né, et il touche les gens » ! C’est un peu de carburant supplémentaire pour avoir la force de continuer à avancer coûte que coûte, à défendre son univers en studio et sur scène !

LBCMusique-Sur le long terme, à quoi pourrait-on s’attendre ?

La scène d’abord… Pour défendre « Eléphant » sur scène nous avons monté un
nouveau spectacle, « l’EléphanTOUR », avec Hugo Barbet aux guitares et à la basse, et Gilles Lovighi aux percussions. Ce spectacle fait bien sûr la part belle aux nouvelles chansons, mais quelques anciennes, réarrangées, y ont trouvé leur place. La couleur du set est assez folk-pop, avec quelques incursions vers le blues et le rock… Je suis très fier de ce spectacle, déjà présenté cinq fois en formule trio et six fois en formule solo… D’autres dates sont à venir (le samedi 24 août 2019 à 20h30 je serai à « La Rumeur », à Souzay-Champigny dans le Maine-et-Loire). J’en profite pour préciser que je suis à la recherche d’un booker… A bon entendeur !… Sur le plus long terme, outre les concerts, je devrais aussi produire un nouveau clip dans l’année qui vient. Et pour les Parisiens, j’ai un projet de spectacle dans un théâtre à l’automne 2020, mais je ne peux pas en dire plus pour l’instant… Je vous tiendrai au courant !

LBCMusique-Avant de se quitter, auriez-vous un mot, une phrase, ou bien une chanson qui rythme votre quotidien ? Si oui, pourquoi ?

J’écoute de tout, et tout le temps… La musique et la chanson font partie de ma vie au quotidien. Mais je dois reconnaître que je reviens souvent à quelques-unes de mes références… Par exemple, des albums comme « The white album » et « Abbey Road » des Beatles ou « Heart of gold » de Neil Young m’accompagnent régulièrement ! Si je devais garder une chanson, ce serait peut-être « Stuck Inside of Mobile with the Memphis Blues Again » de Bob Dylan ; cette chanson me fascine : un blues foutraque et surréaliste de plus de 7 minutes, un morceau hypnotique qui m’embarque à chaque fois ! Et puis deux vers écrits par une autre de mes idoles, Alain Souchon, me poursuivent… Ils sont issus de la chanson « Rive gauche » (de l’album « Au ras des pâquerettes » sorti en 1999) :

« La vie c’est du théâtre et des souvenirs
Mais nous sommes opiniâtres à ne pas mourir »…

Tout est dit en quelques mots… L’élégance et la grande classe !

 

BARRIET_ELEPHANT_DG_PACK_HD