[Cultur’instant] Entrevue avec Milady Watt : « J’avais envie de faire un opposé à l’ambiance sombre proposée dans Chapitre 3.  » – LBCMusique

Milady Watt est une Marquise énergique : suite à la sortie de son projet Préambule, elle nous a accordé du temps pour répondre aux questions de la rédaction. Mille mercis de l’attention portée.

LBCMusique-Concernant ton nom de scène, d’où est venue votre inspiration ?
MW-Un jeu de mots avec Milady comme une Marquise et 1010 watts dans le sens énergique : je suis du genre à vivre à mille à l’heure (rires). Je dirais que ce nom de scène est lié à la voix et en même temps le personnage masqué de la Marquise Milady qui est crée dedans, avec une belle robe, un peu mystérieuse…
LBCMusique-Pourrait-on se dire que Milady Watt s’inspire d’autres courants artistiques ?
MW-Bien sûr ! Milady Watt raffole des romans historiques comme les Romans de Cape et d’Epée, le côté affirmé de Mylène Farmer, mais aussi les personnages de David Bowie, Elton John et la musique de Manu Chao, Gypsy king…
LBCMusique-Te voilà de retour avec « Préambule » : pour ce projet, avez-vous voulu reprendre les bases de ton précédent opus « Chapitre 3 ?
MW-J’avais envie de faire un opposé à l’ambiance sombre proposée dans Chapitre 3, de montrer que je n’ai pas de limites musicales, et que je fais de la musique un peu comme on interpréterait le Ying et le Yang : on entend ma voix sous un nouvel angle.
On part du froid pour aller vers le chaud, du noir pour aller vers la couleur et l’amour…
Vous savez, j’ai une formation de chanteuse lyrique (soprano) : cela m’a amusé de créer deux opus ou la voix vire totalement au grave…

LBCMusique-On semble reconnaître une forme de renaissance. Est-ce votre état d’esprit actuel ?

MW-Exactement ! On dit souvent que j’ai une personnalité solaire : de base, c’est vrai, je suis quelqu’un d’assez punchy ! Si on évoque la partie sombre de ma vie, Chapitre 3 était une façon d’expliquer la période de mes trente ans, la phase d’échec amoureux. A ce moment j’étais dans le besoin d’extérioriser mes ressentis, et on le sent dans les titres, la musique et la forme. Mais depuis, j’ai remonté la pente et construit une magnifique famille avec mon Homme et mon grand garçon. Préambule permet de représenter avant tout mes origines du Sud-ouest, mais aussi ce que je suis redevenue maintenant : heureuse, amoureuse et mère d’un petit bébé né récemment. Tout change à ce moment, votre regard ne se tourne qu’autour de votre enfant : vous avez envie de lui transmettre de l’énergie, de l’amour, de la passion… Tout ce qui est positif pour lui.

LBCMusique-Maintenant qu’il y a un projet, des titres à défendre, la pente relevée : à quoi pourrait-on s’attendre pour notre marquise musicale ?

MW-La seule suite est d’attendre le retour du public : qu’en pense-t-il ? Assez important… Après 2 opus, je trouve avoir pris le temps d’écrire pour moi : j’ai donné le Ying et le Yang. Avec les fondements que j’ai reçus, notamment grâce à la méditation et au bouddhisme, je vous avoue avoir envie de me détacher de la lumière scénique et de transmettre mon expérience artistique aux autres, comme le développement des artistes. J’ai récemment intégré l’agence artistique de Fangency certes, pour développer ce dernier album, mais aussi pour prendre un nouveau virage et manager l’évolution d’artistes que je repère, comme Guillaume Deininger, en qui je crois.

Mais, vous voulez savoir si je sortirai un prochain album ? Après ces Ying et Yang, le prochain album sera résolument tourné vers la sagesse : sons guérisseurs, lyriques, spirituels… Pourra-t-on dire qu’il sera déroutant, comme Chapitre 3 ? Affaire à suivre 🙂