[Playlist] 5 trucs à écouter #2

Ah, vous voilà ! Alors aujourd’hui, 5 nouveaux trucs à écouter, on perd pas de temps, vous lisez le bla bla et/ou vous écoutez les morceaux, c’est vous qui voyez, allez hop hop hop , c’est parti !

1- Blues hand me down – Vintage Trouble

Le rêve de tout alchimiste est de trouver le mélange ultime, la combinaison d’éléments qui donnera le résultat tant espéré : l’or.
En 2010, après des années de recherche, Ty Taylor, chanteur, et Nalle Colt, guitariste, ont trouvé LA formule alchimique. Ils ont compris comment créer de l’or en mélangeant la Soul et le Rock. Aidés de Rick Bario Dill à la basse et de Richard Danielson à la batterie, ils fondent Vintage Trouble.
Vintage Trouble, c’est le mélange explosif entre un chanteur de Soul, une guitare Rock et une section rythmique de malade mental. Le groupe est composé de fous furieux. Et je ne plaisante pas, je les ai vu en live, c’est incroyable ! Ty étant, je pense, le pire de tous !
Quelques minutes après sont arrivée sur scène, il fait son “Saut Signature” pour mettre tout le monde dans l’ambiance :

Voilà, tu peux retourner à ta salle de sport, Edwige-Raymond.

Pendant tout le concert, tous les musiciens sautent, bougent, courent, frappent (le batteur, surtout, hein), crient, c’est une débauche d’énergie phénoménale ! Pourtant, la musique est parfaitement jouée et il est rare de percevoir l’essoufflement dans la voix de Ty quand il chante.
Alors ne vous imaginez pas que c’est la dernière fois que je vous parlerai de Vintage Trouble !

2- Until you remember – Tedeschi Trucks Band

Ce groupe est en fait le rassemblement du “Susan Tedeschi Band” et du “Derek Trucks Band”.
Qu’ont-il en commun à part un manque flagrant d’imagination pour trouver leurs noms de groupe ?
Susan et Derek sont mariés. Ils se sont fait des bisous sur la bouche et ont fait des bébés, tout ça tout ça, et ça a donné Charles l’aîné et Sophia la cadette.
Et comme les deux groupes marchaient bien, ben, ils ne se voyaient plus beaucoup.
Après, je suppose que leurs gosses ont commencé à gueuler. Charles a commencé à se plaindre parce que Sophia appelait la nounou “Maman” et que ça lui plaisait pas trop parce que c’était SA maman à lui.

Bref, Derek et Susan ont décidé de fusionner leurs deux groupes. L’équipe de Susan étant déjà assez grosse et celle de Derek pas franchement petite, il y a eu du délestage côté musiciens. J’ai vu dans une interview qu’ils étaient tellement confus d’avoir dû se séparer de certains qu’ils les avaient aidés à trouver les meilleurs plans possibles pour la suite. C’est mignon 🙂

Ils ont donc décidé de faire preuve de toujours autant d’originalité et de s’appeler “Tedeschi Trucks Band”.
Vous commencez peut-être à penser que si c’est pour parler de gens pas très originaux, à quoi bon parler d’eux ? Parce que que la Terre est ronde et pas plate comme à ton encéphalogramme Baptiste-Régine !

Je ne vais pas tout vous raconter sur eux parce que je compte le faire dans une autre chronique un jour dans le futur d’aujourd’hui (sauf si vous lisez cette chronique plus tard et que l’autre chronique est sortie, ce qui engendrerait une réaction en chaîne qui pourrait déchirer le tissu-même du continuum espace-temps provoquant la destruction totale de l’univers !). Mais, en gros, Susan est une chanteuse de ouf et Derek est un guitariste de malade. Voilà.

3- Think twice – Ole Børud

Contre toute attente, Ole n’est pas toréador. Non, il est Norvegien, ce qui explique un peu de “O” chelou de son nom de famille.
Franchement, je n’en sais pas plus sur lui, j’imagine qu’il a vécu en Norvégie (Je t’arrête tout de suite, gros relou de François-Thérèse, c’est fait exprès, “Norvégie” ! Oui, du coup, le fait de le dire, ça fait tomber la connerie à l’eau, mais t’as tellement pas de cerveau que j’ai préféré anticiper) En Norvégie, donc. Et que… Je sais pas… Qu’il faisait froid ?…

Pourquoi ce morceau ? Parce qu’il est bien. Je l’ai découvert dans ma playlist personnelle que Spotify me fait toutes les semaines et je l’ai trouvé cool.
Y’a un côté vintage rigolo, ça s’écoute bien, la voix est chouette, j’aime bien, voilà, c’est tout 🙂

Allez, écoutez, j’ai rien de plus à dire.

4- Fallen for you – Sheila Nicholls

Sheila Nicholls… Un béguin immédiat quand j’ai entendu cette chanson dans le film “High Fidelity” qui est un film à voir.
Sheila est… Pfff… Quand je dis juste “Sheila”, ça me fait penser à la Sheila de chez nous et j’ai pas envie… Bon, je vais l’appeler S.
Donc S. est britannique, mais vit aujourd’hui à Los Angeles au Pérou.

Mais oui Gonzague-Régine, Los Angeles c’est en Scandinavie, mais si je ne dis pas au moins une connerie par paragraphe, les gens se lassent.

J’ai toujours eu le sentiment que c’était une femme un peu perchée. Il fut un temps où elle avait monté un label musical, “Essex Girl”.

Il y avait un questionnaire pour les musiciens qui voulaient proposer leurs œuvres au label. Avant même de parler de musique, il y avait des questions du type “Qu’est-ce que Dieu ?”, “Quelle est la chose la plus folle que vous feriez par amour ?” et il semble qu’ils ne répondaient qu’aux gens qui donnaient des réponses qu’ils trouvaient drôles ou cool, j’avais trouvé ça rigolo. Malheureusement, ça n’a pas l’air d’avoir marché, le label n’existe plus…

D’ailleurs, globalement, la musique de S. ne marche pas terrible… Et c’est pas cool, je suis colère !

Je reviendrai sans doute sur certains de ses albums qui, de mon point de vue, sont des pépites inestimables.

Commençons donc par découvrir S. tout en douceur.

5- Les envies – Tété

Vous l’aurez sans doute remarqué, je suis plutôt musique anglo-saxonne. Il y a assez peu de français qui trouvent grâce à mes yeux, c’est un reproche qu’on me fait souvent, mais… Ben… Qu’est-ce que tu veux que j’y fasse Geneviève-Paul ? J’aime pas, j’aime pas… Toi t’aimes pas réfléchir et personne te fait chier avec ça…

Bon, mais Tété c’est autre chose. Lui, je l’aime vraiment beaucoup !
Généralement les gens connaissent Tété pour “A la faveur de l’automne” qui est un morceau génial, mais il a fait tellement de trucs bien ! Je ne pige pas pourquoi on n’en parle pas plus…

Voilà quelqu’un d’extrêmement intelligent, cultivé comme tu peux pas imaginer, qui sait faire chanter les mots, qui joue vraiment bien de la guitare et qui fait tout ça avec sa classe naturelle. J’ai eu la chance de rencontrer et discuter avec ce grand monsieur à deux occasions, ce sont d’excellents souvenirs.
Dans ce morceau, il s’amuse à mettre en parallèle les envies et les cheveux. Dit comme ça, ça fait pas rêver, hein ? Faux ! C’est génial et drôle !
Lui aussi, vous en entendrez parler plus d’une fois !

C’est tout pour aujourd’hui. Il faudra patienter pour la prochaine dose de trucs à écouter. C’est injuste, hein ? Mais la vie c’est comme ça, moi je rêve de passer une nuit avec Nana Mouskouri et Katy Perry, on n’a pas toujours ce qu’on veut.

Allez… Bisous !