[Exclu] [Entrevue] BEL-AIR : « On a toujours été des geeks de la mélodie »

L’histoire vient d’une amitié qui dure depuis l’enfance : quatre garçons devenus amis sur les bancs de l’école, qui découvrent la musique et apprennent à jouer ensemble. Ils grandissent guitare à la main, sous l’influence bienveillante de la pop rock anglo-saxonne. Petit à petit, leurs compositions prennent de l’ampleur et le groupe se fait repérer… S’ensuivent une première signature sous le nom de Meltones (My Major Company), un album, Nearly Colored, et une tournée française. Cinq années riches en musique, dont ils tirent une grande expérience de studio et un goût certain pour la scène.

C’est grâce au titre La Ballade d’Irma que nous découvrons ce groupe, qui souhaite écrire une nouvelle histoire. Focus musical.

LBCMusique-A qui doit-on votre nom de scène : Bel-air ?

On cherchait un nom et Pierre (notre guitariste) habitait juste en face du métro Bel-Air, dans le 12ème. Le nom a fini par sortir, il nous a plu. C’est aussi simple que ça. Enfin, oui et non.

Le groupe Bel-Air

BEL-AIR nous va bien car on a toujours été des geeks de la mélodie, la chanson derrière la chanson. On aime travailler des arrangements, des prods ou des paroles, mais la mélodie reste le point de départ de chacune de nos compos. Si elle ne marche pas en piano voix, alors on ne creuse pas plus longtemps.

LBCMusique-Comment votre groupe s’est-il créé ?

On se connait depuis l’enfance et bien que le groupe ait pas mal changé de style et de noms, il existe depuis un bon moment, toujours dans la formation d’origine. Je ne saurais même pas te dire quand on l’a créé exactement.

LBCMusique-On vous découvre avec “La ballade d’Irma”. Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

Je m’en suis rendu compte très tard, mais la mélodie et le côté chorale vient sans doute de “You Still Believe In Me” des Beach Boys. Ca, plus ma grosse fixette de l’époque sur la funk vintage (Sly & The Family Stone, Funkadelic…), qui m’a tout de suite donné une vision gospel. La première maquette du morceau était presque nue : Un shaker, des marimbas et une petite basse au synthé, et nos trois voix, à Daniel, Pierre et moi.

C’était parfait pour le live, mais on voulait enrichir un peu la prod avant la sortie. Or, on venait de prendre un gros bain de Vampire Week-end avec leur dernier concert au Zénith. Tout ça a fini par donner “La Ballade d’Irma” telle qu’elle est sortie.

LBCMusique-En réalité, qui est cette fameuse Irma ?

Je suis un grand fan de Billy Wilder. “Some Like It Hot” est dans mes films préférés, top 3 au moins ! “Irma La Douce” est un peu moins connu mais il reste exceptionnel ! Je venais de le regarder lorsque je cherchais un thème pour le morceau, et l’idée m’est venu de lui faire un hommage.

Je me souviens d’avoir écrit les paroles très rapidement, en deux ou trois jours, contre plusieurs mois d’habitude. Sans doute parce que c’est un morceau qui ne se prend pas trop au sérieux, tout comme le film.


LBCMusique-A vous entendre, et vous voir sur les réseaux sociaux, on sent cette convivialité entre vous et vos fans : comment se passe une journée avec Bel-Air ?

Si tu passais une journée avec nous, on se retrouverait pour déj’ chez Etienne et moi à Saint-Ouen. On se monterait une petite install’ dans le salon, Etienne au cajun, Pierre et Dany à la guitare, moi au piano. On travaillerait un peu, on se montrerait nos compos. On chanterait du The National et du Arcade Fire. On se parlerait d’idées de clip et on se ferait découvrir des sons. Puis on irait en vélo boire des bières au Supersonic.

LBCMusique-Preuve en est, que vous êtes en Playlist Découvertes des médias Aficia et Cocy : quelle a été votre réaction à ce moment ?

Hyper flattés, bien sûr ! Et il en va de même pour LBCMusique, merci pour votre attention !

LBCMusique-Maintenant que le titre est disponible, à quoi pourrait-on s’attendre pour le groupe ?.. Un prochain album avec La Ballade d’Irma ?

On préfère produire et sortir des titres un par un dans un premier temps, un par saison aujourd’hui même si on aimerait aller plus vite.

Quand le moment sera bon, on réunira le meilleur de ce qu’on a sorti dans un album et on fera une grande fête ! Vous serez conviés, bien sûr !

LBCMusique-Nous arrivons à la fin de l’entrevue : quel serait votre dernier mot pour nos lecteurs ?

Merci d’être là ! Si “La Ballade d’Irma” vous a plu, n’hésitez pas à faire un petit tour sur notre chaîne YouTube !