[Découverte] Les amis : voici Kimberose – La Bagatelle Classique

[Découverte] Les amis : voici Kimberose – La Bagatelle Classique

Regarder Taratata, et découvrir 5 artistes talentueux : Anthony, Alex, Paul et Fred, Kimberly, avec un grain de voix particulièrement intéressant.. Voilà, comment j’ai découvert le groupe Kimberose, qui nous plonge dans les titres soul. Poursuivre la lecture de « [Découverte] Les amis : voici Kimberose – La Bagatelle Classique »

[Découverte] Bertille des Fontaines : A la dérive – La Bagatelle Classique

[Découverte] Bertille des Fontaines : A la dérive – La Bagatelle Classique

Les amis ! Comment allez-vous ?

Je vous l’avais dit, la veille musicale est toujours d’actualité, mais je ne pouvais pas m’empêcher de venir vous voir, afin de vous parler de Bertille des Fontaines.

Tout d’abord, je tenais à remercier Arnaud et Bertille Delporte-Fontaine de leur confiance : je leur en suis entièrement reconnaissante. C’est à travers le nouveau single « A la dérive » de Bertille, que je les ai découvert.

Ma première réaction ? Éblouie par sa douce voix, par la sincérité de ses paroles qu’elle parvient à nous faire ressentir. Par l’amour qu’elle nous donne en seulement 2 minutes. Rien qu’en l’écoutant, j’ai eu l’impression de voyager.

Bertille des Fontaines, représente la grandeur d’une âme poétesse : « une femme des fontaines, qui chante l’amour troubadour ». Passionnée par toute forme d’art, elle est d’un réalisme, qui nous donne davantage envie d’en apprendre plus sur elle.

« La fontaine, c’est la jouvence, la régénérescence, l’essence même de l’immortalité… Je viens de rien, je surviens de n’importe où et nulle part. Je ne suis pas une fille « de », je suis une femme « des ». Mon arborescence s’est déracinée avec les années et s’abreuve désormais, à la source. Une femme (des) fontaine(s) qui chante l’amour troubadour »

disait-elle à la Conversation 3 : Bertille, qui es-tu ?.

Arnaud Delporte-Fontaine, ajoutait :

« Bertille des Fontaines est l’incarnation d’une musique épurée et sincère qui saura parler à celles et à ceux qui fuient les paradis artificieux. » (A la dérive de Bertille des Fontaines)

Je rejoins son avis : et je suis très heureuse de pouvoir vous la partager à travers mon blog.

« A la dérive », nouveau single !

 

Une chanson nostalgique, mélancolique, mais pleine d’espoir : elle évoque l’amour impossible (ou presque..) entre des « amants égarés entre arrache-cœurs et attrape-rêves ». Selon l’article « A la dérive de Bertille des Fontaines », Bertille s’est inspirée de son vécu, de l’existence des poètes tragiques.

Sa particularité musicale se démontre à travers les textes, et les mélodies entonnées par la compositrice, inspirées des airs libertaires de Richie Havens, et mélancoliques de Tim Buckley.

Minute Analyse

Le titre est mélancolique… Nous avons donc une tonalité mineure.

Nous avons une forme rondo : A – B – A – B – B’ (A pour le couplet, B pour le refrain).

            Forme A

La musique commence doucement, avec au début « Une nuit que je dérive ». On se demande pourquoi ? Laissons-nous emporter par sa voix.

« Une nuit que je dérive 

Je me noie de rive en rive

A deux doigts que je survive

Tes yeux sont comme des ogives
Et plus qu’une alternative
Il se peut que je survive
Viens

Ah, je crois que je succombe
A la dérive
De mon cœur qui se noie

Ah, je crois que je succombe
A la dérive
C’est tes yeux qui me noient »

On pourrait croire à un amour passionnel entre les deux personnes, notamment avec les paroles « Il se peut que je survive, Viens », ou bien « Ah, je crois que je succombe à la dérive. C’est tes yeux qui me noient ».

La dérive évoquée, serait-elle en rapport avec la passion que deux êtres peuvent avoir ? Il est vrai, quand on aime, et bien ma foi, on le fait jusqu’au bout.

            Forme B : refrain

« Si tu peux, n’aime que moi, même un peu
Je m’en arrange avec les anges
Si tu veux n’aimer que moi, c’est mieux
Moi ça m’arrange, mais où sont les anges ? »

Ce passage, nous montre qu’il s’agit en effet d’un amour impossible entre deux amants, mais qui regorge d’espoir : si nous sommes sincères, surtout avec soi-même, on peut le trouver. Car en effet, nous pouvons lire « Si tu peux, n’aime que moi, même un peu », et « Si tu veux n’aimer que moi, c’est mieux Moi ça m’arrange ».

Avis personnel

J’apporte mon plus grand respect aux Fontaines. Car en effet, Arnaud et Bertille travaillent ensembles : Arnaud Delporte-Fontaine a réalisé le clip. Bertille Delporte-Fontaine l’a monté. Et Le Clan des Carpates l’a produit en 2017.

Ils ont opté pour une partie solo de Bertille, afin de se lancer musicalement, seuls, avec leur motivation et leur objectif. Et cela demande, beaucoup d’investissement. Beaucoup d’admiration envers leur travail accompli.

Pour ma part, j’ai aimé le titre. Et je pense que je vais me procurer le single, disponible sur toutes les plateformes.

Merci à vous d’avoir lu l’article !

Retrouvons-les sur :

BlogFacebookTwitter Youtube

 

 

Les amis… Bertille des Fontaines est là.

Les amis… Bertille des Fontaines est là.

Les amis comment allez-vous aujourd’hui ?

Il y a toujours la veille musicale, mais je ne pouvais pas m’empêcher de revenir vers vous, afin de vous partager une belle oeuvre musicale !

Voici Bertille des Fontaines, avec le titre « A la dérive ». Nous revenons cet après-midi avec une analyse ! En attendant, nous pouvons l’écouter avec le clip ci-dessous. Bonne visualisation !

 

 

Mille mercis à Arnaud et Bertille Delporte-Fontaine pour leur confiance !

Retrouvons-les sur :

BlogTwitter –  Page Facebook